Traitement médical de la calvitie 

Avant tout une bonne alimentation, contenant les éléments nutritifs spécifiques du cheveu :

  • vitamines, en particulier du groupe B.
  • sels minéraux : fer, zinc, sélénium.
  • acides aminés soufrés : cystéine et méthionine.

CHEZ L’HOMME :

Les traitements de base actuels sont :

  • la lotion minoxidil 5% qui doit être appliquée  bi quotidiennement et sur une longue durée,
  • le finastéride, (propécia, bloque  l’action de l’alpha réductase de type 2) en comprimés à 1mg à prendre aussi sur une longue période, mais des effets sur la fonction sexuelle ont été signalés de façon fréquente,(4,5%)
  • le dutasteride (avodart) serait plus puissant que le finasteride (bloque les alpha réductases de type 1 et 2) mais les effets secondaires sont aussi plus marqués;
  • les dermocorticoïdes en présence d’états inflammatoires du cuir chevelu,
  • les vitamines du groupe B

 

  • CHEZ LA FEMME :
  • lotion minoxidil à 2%,
  • acétate de cyprostérone, (androcur) en l’absence de contre indication.(grossesse).

NOUVEAUX TRAITEMENTS

Le plasma enrichi en plaquettes : PRP

Un prélèvement sanguin est effectué dans des tubes spécifiques et est ensuite centrifugé ; le plasma et les plaquettes sont ainsi séparées des globules rouges.

Le plasma et les plaquettes sont réinjectés dans la peau du cuir chevelu immédiatement, sans aucune autre manipulation ; ce plasma autologue et les plaquettes vont libérer de nombreux facteurs de croissance qui vont stimuler les cellules souches et augmenter la vascularisation ; la repousse des cheveux après une transplantation de cheveux est beaucoup plus rapide, et certaines études font état d’une régénérescence de la zone donneuse, limitant ainsi la déplétion.

Ce traitement récent est utilisé en traumatologie sportive depuis plusieurs années, mais les protocoles d’application sont encore trop nombreux et doivent  être mieux définis.

L’association matrice extracellulaire(ACELL) et PRP semble intéressante et est appliquée par de nombreuses équipes.

Les premières publications font état de régénération importante, de stimulation des cellules souches folliculaires au repos, ce qui est très encourageant.

Plusieurs critères doivent être retenus :

  • Quantité de PRP injectée
  • Profondeur d’injection
  • Fréquence des injections;le protocole le plus fréquemment utilisé est une injection mensuelle pendant 3 mois puis une injection tous les 3 mois.
  • Nombre de plaquettes réinjectées

 

Le plasma enrichi en plaquettes : PRP

La photobiomodulation

La photobiomodulation

La possibilité de traiter les pertes de cheveux par la lumière est très récente.

On sait que l’alopécie androgénétique se caractérise par la miniaturisation du follicule pileux et que c’est la phase anagène segmentée en 6 sous phases qui est raccourcie.

Des traitements par LED (lumière  de 630 nm de longueur d’onde), comme par PRP, ont permis à certaines équipes de repigmenter les cheveux blancs, ce qui est la preuve formelle de la stimulation de la phase anagène puisque la mélanine est incorporée en phase 4 de cette phase. Là aussi, nous n’en sommes qu’au début et les protocoles doivent être mieux définis.

Parallèlement de nombreuses études dans le monde démontrent aujourd’hui l’efficacité des low level laser therapy (LLLT) sur la croissance des cheveux, avec des séances de 20 à 30 minutes, 3 à 4 fois par semaines; pour certains le temps d'application efficace n'est que de 6 minutes/jour.

Certaines récupérations sont spectaculaires; leur survenue est plus précoce chez la femme que chez l'homme.

Certains dispositifs ont reçu l’agrément FDA (Food and Drug administration) aux USA.

Ces traitements seront sans doute généralisés dans les années proches.

Autres perspectives d’avenir : le clonage capillaire

En Grande-Bretagne, la société Intercytex a entrepris une étude du clonage capillaire chez l’homme. L’expérimentation consiste à extraire des cellules du cuir chevelu situées à la base du follicule pileux dans une zone résistante à la calvitie, de les cultiver et de les multiplier en laboratoire et de les injecter dans une autre zone. Sur les 7 patients testés, cinq ont vu leur chevelure s’étoffer.

Des études similaires ont été menées par une équipe américaine, Institut Aderans à Philadelphie, sur la souris avec des résultats étonnants :

Les chercheurs de cet institut ont pu observer que les cellules souches transplantées ne se transformaient pas en nouveaux follicules pileux, mais revitalisaient les follicules d’origine en les protégeant contre la calvitie.

STIMULATION PAR CELLULES SOUCHES


Récemment l'utilisation de cellules souches est utilisé pour stimuler les follicules pileux;elles sont prélevées sur quelques follicules pileux et réinjectées aprés préparation spécifique sur les zônes atteintes.Les résultats sont encourageants mais nous n'avons que peu de recul et l'efficacité de cette stimulation ne pourra être justement appréciée que dans quelques années.

LES BIOFIBRES OU CHEVEUX DE SYNTHESE

FABRIQUEES par la société MEDICAP, il s’agit de fibres synthétiques, biocompatibles, composées de matière inerte, parfaitement tolérées, avec très peu de rejet ; ces fibres ont toutes les caractéristiques du cheveu humain, souplesse, flexibilité, résistance à la traction ; tous les types de cheveux sont représentés : raides, ondulés ou frisés ; toutes les couleurs sont choisies sur un nuancier, et des fibres sur mesure peuvent être fabriquées dans des cas très spécifiques ;

Il n’y a aucune altération par le soleil ou l’eau de mer ou de piscine.

Des colorations sont possibles.

Les résultats seraient remarquables, très naturels,selon le fabriquant.

Ces fibres sont permanentes mais une perte de 10% par an  nécessite une petite implantation complémentaire.

Nous ne pratiquons pas ce traitement.

LES BIOFIBRES OU CHEVEUX DE SYNTHESE

Situer le Docteur Ginouves à Avignon
Situer le cabinet
Contactez le Docteur Ginouves
Contactez-nous
Questions fréquentes en chirurgie esthétique
Questions fréquentes