Correction des cicatrices en Avignon, Nîmes et Valence

Le but de la correction des cicatrices est de remplacer une cicatrice anormale ou inesthétique par une nouvelle cicatrice que l'on espère moins gênante et plus discrète.

Correction des cicatricesIl est impossible de faire disparaître complétement une cicatrice, que ce soit par la chirurgie ou par tout autre moyen (pommades tatouages, peeling, laser...). Par ailleurs, une tentative de correction chirurgicale des cicatrices n'est licite que dans les cas suivants :

  • Cicatrices rétractiles : très indurées et «recroquevillées», ne se laissant pas distendre, très inesthétiques et pouvant même parfois limiter certains mouvements,
  • Cicatrices ulcérées : leur fragilité aboutit à de fréquentes « écorchures » superficielles qui deviennent permanentes, se creusent et s’aggravent,
  • Cicatrices hypertrophiques ou chéloïdiennes : inflammatoires, douloureuses, rouges, élargies et surtout gonflées «en relief». Leur traitement est très délicat et soumis à de fréquentes récidives,
  • Cicatrices inesthétiques : larges, colorées, irrégulières, décalées, enfoncées, adhérentes…

Dans les cas les plus simples, il suffit d’exciser la cicatrice défectueuse et de refermer avec une technique de suture parfaite pour espérer obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète. Pour les cicatrices très étendues, plusieurs techniques peuvent être employées, seules ou en association :

  • Excision en plusieurs fois, permettant à la peau de se détendre entre deux temps opératoires (principe dit des « exérèses itératives »),
  • Greffe de peau prélevée sur une autre région,
  • Plastie locale, avec déplacement d’un lambeau de peau avoisinant afin que celui-ci vienne recouvrir la zone cicatricielle,
  • Expansion cutanée, grâce à des ballonnets gonflables placés sous la peau saine avoisinante, et permettant de la distendre au fur et à mesure du gonflement (sur plusieurs semaines) afin d’utiliser l’excédent cutané ainsi obtenu lors de l’ablation des ballons pour recouvrir la zone cicatricielle.

Nb: Votre chirurgien vous expliquera quelle est la solution la mieux adaptée à votre cas personnel.

Pour plus de renseignements, consultez notre Foire aux questions sur la Correction des cicatrices ou contactez le Dr Ginouves.

Message au Dr Ginouves Philippe

Auteur : Philippe Ginouves Google + Facebook